Skip to content

avec/mit Aurélie William Levaux

en partenariat avec le Centre Wallonie Bruxelles, Paris

eine Partnerschaft mit Le Centre Wallonie Bruxelles, Paris

Née à Oupeye, dans la province liégeoise, en 1981, Aurélie William Levaux est une autrice, plasticienne et illustratrice belge.

Celle pour qui l’écriture est un moyen de « ne pas sombrer dans ce monde cinglé » s’est d’abord fait connaître par ses romans graphiques et ses bandes dessinées. Habituée à être sur la route, Aurélie William Levaux est une vraie touche-à-tout : de la tapisserie, aux illustrations, en passant par les libelles, l’artiste s’est également mise à la chanson. Depuis Aurélie William Levaux performe, écrit, publie, brode et chante ses envies, ses peurs, ses doutes, mais surtout défend avec pugnacité la Femme, celle avec un grand « F », la « blonde débile en minishort », « la mère de merde » ou encore « la moins jeune ». Avec pinceau et plume et surtout beaucoup d’humour, l’autrice dépeint l’aberration de notre époque. 

Dans son dernier ouvrage, « Justice (pas le groupe) » sorti le 5 mai 2021 aux éditions Cambourakis, Aurélie William Levaux place le Covid (ou la Covid ?) au cœur de ses préoccupations d’artiste, de mère et de citoyenne. 

 

Aurélie William Levaux, 1981 in Oupeye in der Provinz Lüttich geboren, ist eine belgische Autorin, bildende Künstlerin und Illustratorin, für die das Schreiben eine Möglichkeit ist, « nicht in dieser verrückten Welt zu versinken ». An das Unterwegssein gewöhnt, ist Aurélie William Levaux ein echter Tausendsassa: Von Wandteppichen über Illustrationen bis hin zu Libellen hat die Künstlerin auch mit dem Singen begonnen. Seitdem tritt Aurélie William Levaux auf, schreibt, veröffentlicht, stickt und singt über ihre Sehnsüchte, ihre Ängste, ihre Zweifel, aber vor allem verteidigt sie kämpferisch die Frau, die mit dem großen « F », die « dumme Blondine in Minishorts », « die beschissene Mutter » oder auch « die nicht mehr ganz so junge ». Mit Pinsel und Feder und vor allem viel Humor schildert die Autorin den Irrweg unserer Zeit. In ihrem neuesten Buch « Justice (pas le groupe) », das am 5. Mai 2021 bei Cambourakis erscheint, stellt Aurélie William Levaux den Covid (oder die Covid?) in den Mittelpunkt ihres Anliegens als Künstlerin, Mutter und Bürgerin.

 

L’autrice en trois livres I Die Autorin durch drei Bücher

Le Tas de pierres, Aurélie William Levaux et Christophe Levaux, Cambourakis, 2018.
Bataille (pas l’auteur), Aurélie William Levaux, Cambourakis, 2019.
Justice (pas le groupe), Aurélie William Levaux, Cambourakis, 2021.

Lors de cette résidence numérique depuis la Belgique, Aurélie William Levaux travaillera à partir du 28 juin 2021 durant 8 semaines à la création d’un objet littéraire autour du topos de l’hôtel. Vous pourrez voir le rendu de son travail curaté à partir d'octobre sur ce site. Elle sera accompagnée de Saskia Nitsche, autrice germanophone de Berlin.

Während dieser digitalen Residenz aus Belgien wird Aurélie William Levaux ab 28 Juni 2021 8 Wochen lang an der Schaffung eines literarischen Objekts rund um den Topos des Hotels arbeiten. Ihr Text wird ab Oktober auf dieser Seite veröffentlich sein. Sie wird in Begleitung von Saskia Nitsche, Deutschsprachige Autorin aus Berlin, sein.