Skip to content

Réseau des Autrices

Résidences expérimentales

Réseau des Autrices

experimentelle Residenzen

Répondeur #4

Dorothée Fraleux
020A032

 

Allô… Allô ?

*Soupir*

Oh.

En même temps, ça m’étonne pas.

J’aurais aimé tomber sur quelqu’un, mais ça m’étonne pas.

C’était même un peu pour ça que j’appelais, voyez ? Pour voir si chez vous, il restait quelqu’un…

Et si ça avait été le cas, je vous le dis très simplement, ça m’aurait rassurée. Même Sonia, ou même juste Marco… Je ne voulais même pas forcément réserver une chambre pour Charles et moi, juste voir si chez vous…

Je raccroche, alors.

Mais je ne dis pas, hein ? C’est vrai que s’il y avait eu quelqu’un, j’aurais peut-être tenté de discuter d’une réservation… De vous convaincre… Je vous prie de m’excuser. Ça doit déjà être assez difficile pour vous. Vous savez, pour Charles et moi, aussi, c’est difficile… Vous voulez qu’on se voie où, hein ?

Allo ? Allo ?

Pardon, j’ai cru entendre un bruit, mais c’était juste un craquement du téléphone.

Désolée. Je suis idiote. Comme si on pouvait encore réserver une chambre d’hôtel, comme si un hôtel était un commerce nécessaire. Mais c’est comme les librairies et les bibliothèques, hein. Bien sûr. Bien sûr. Bon.
Bon, bon.

C’est sûr, il y a personne ?

Je vous laisse alors.

Et si jamais… Si jamais les choses s’amélioraient, vous avez mon numéro.

Bien des choses à Madame Coutelard. Dites à Belloncée de garder confiance.

Répondeur #4

Dorothée Fraleux
020A032

 

Allô… Allô ?

*Soupir*

Oh.

En même temps, ça m’étonne pas.

J’aurais aimé tomber sur quelqu’un, mais ça m’étonne pas.

C’était même un peu pour ça que j’appelais, voyez ? Pour voir si chez vous, il restait quelqu’un…

Et si ça avait été le cas, je vous le dis très simplement, ça m’aurait rassurée. Même Sonia, ou même juste Marco… Je ne voulais même pas forcément réserver une chambre pour Charles et moi, juste voir si chez vous…

Je raccroche, alors.

Mais je ne dis pas, hein ? C’est vrai que s’il y avait eu quelqu’un, j’aurais peut-être tenté de discuter d’une réservation… De vous convaincre… Je vous prie de m’excuser. Ça doit déjà être assez difficile pour vous. Vous savez, pour Charles et moi, aussi, c’est difficile… Vous voulez qu’on se voie où, hein ?

Allo ? Allo ?

Pardon, j’ai cru entendre un bruit, mais c’était juste un craquement du téléphone.

Désolée. Je suis idiote. Comme si on pouvait encore réserver une chambre d’hôtel, comme si un hôtel était un commerce nécessaire. Mais c’est comme les librairies et les bibliothèques, hein. Bien sûr. Bien sûr. Bon.
Bon, bon.

C’est sûr, il y a personne ?

Je vous laisse alors.

Et si jamais… Si jamais les choses s’amélioraient, vous avez mon numéro.

Bien des choses à Madame Coutelard. Dites à Belloncée de garder confiance.