Skip to content

L’infirmière est venue me chercher pour me faire déménager de la tente à l’hôtel. Elle m’a fait mettre un masque. Un groupe de dix est arrivé cet après-midi. Je les ai bien regardées, mais aucun visage connu. J’ai eu un spasme qu’elle a remarqué, et pris pour de la fièvre. Elle m’a abrillé d’une couverture.

Je suis pieds nus dans l’hôtel. J’ai perdu mes sandales sur le bateau. L’infirmière me mène à une chambre au premier étage par l’escalier rouge. Le tapis est doux. Le hall est chic, très grand avec de larges fenêtres, des boiseries et des tapis. Je remarque aussi ce grand piano. Plusieurs personnes participent à une chaîne humaine pour faire entrer des boîtes. À l’étage, elle m’ouvre la chambre 77.

« Tu resteras ici pour ton confinement. Tu as de la nourriture dans le petit frigo là, et tu as un micro-ondes ici. On ne va pas pouvoir venir te voir pendant deux semaines. Tu seras seule. Je suis Romane, et toi ?
— Yasmine.
— Enchantée Yasmine, et bienvenue à l’hôtel ! »
Elle ferme la porte. Je me retrouve seule dans cette chambre encerclée de trois grands miroirs.

Je m’approche de la fenêtre et suis intriguée devant un paysage tout blanc sur lequel semblent tomber des flocons de neige.
J’ouvre une armoire qui est un garde-manger, choisis la semoule que je verse dans un bol, et y plonge mon téléphone. Je m’allonge sur ce grand lit blanc et m’enfonce dans le matelas et l’édredon en disparaissant de la surface.

 

Dormir dans le lit blanc avec Yasmine
Retrouver les pirates
Continuer à explorer l’hôtel avec la Québécoise

L’infirmière est venue me chercher pour me faire déménager de la tente à l’hôtel. Elle m’a fait mettre un masque. Un groupe de dix est arrivé cet après-midi. Je les ai bien regardées, mais aucun visage connu. J’ai eu un spasme qu’elle a remarqué, et pris pour de la fièvre. Elle m’a abrillé d’une couverture.

Je suis pieds nus dans l’hôtel. J’ai perdu mes sandales sur le bateau. L’infirmière me mène à une chambre au premier étage par l’escalier rouge. Le tapis est doux. Le hall est chic, très grand avec de larges fenêtres, des boiseries et des tapis. Je remarque aussi ce grand piano. Plusieurs personnes participent à une chaîne humaine pour faire entrer des boîtes. À l’étage, elle m’ouvre la chambre 77.

« Tu resteras ici pour ton confinement. Tu as de la nourriture dans le petit frigo là, et tu as un micro-ondes ici. On ne va pas pouvoir venir te voir pendant deux semaines. Tu seras seule. Je suis Romane, et toi ?
— Yasmine.
— Enchantée Yasmine, et bienvenue à l’hôtel ! »
Elle ferme la porte. Je me retrouve seule dans cette chambre encerclée de trois grands miroirs.

Je m’approche de la fenêtre et suis intriguée devant un paysage tout blanc sur lequel semblent tomber des flocons de neige.
J’ouvre une armoire qui est un garde-manger, choisis la semoule que je verse dans un bol, et y plonge mon téléphone. Je m’allonge sur ce grand lit blanc et m’enfonce dans le matelas et l’édredon en disparaissant de la surface.

 

Dormir dans le lit blanc avec Yasmine
Retrouver les pirates
Continuer à explorer l’hôtel avec la Québécoise