Skip to content

Réseau des Autrices

Résidences expérimentales

Réseau des Autrices

experimentelle Residenzen

Objets trouvés

15.09-15.11.2020
020A002

 

15 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-001

 

Couloir du premier étage

Trois clés parfaitement identiques accrochées à un porte-clés représentant le robot R2D2 dans Star Wars.

Chambre 73

Un pot en verre sans son couvercle (style pot de confiture) avec un reste de magnésie (en poudre). Après une rapide recherche dans la chambre, le couvercle reste introuvable.

Réception

Une photo déchirée représentant au premier plan une jeune femme blonde, mince, la trentaine, les cheveux courts, habillée d’une longue robe vert pomme avec des plis style vestale romaine. Elle se tient debout à coté de son vélo et attend que le feu piéton passe au vert  pour traverser. A l’arrière du vélo, on devine la silhouette d’un enfant âgé de deux ou trois ans maximum, assis sur un siège en plastique rouge. La femme regarde légèrement vers la gauche, elle ne semble pas s’être aperçue qu’on la prenait en photo. Derrière elle, un bout de terrain vague. Ou est-ce un chantier de construction ? Le trottoir est en mauvais état. Il manque un morceau à la photo (en haut à droite de la femme).

 


 

16 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-002

 

Jardin

En traversant le jardin pour aller dans la verrière, j’ai vu un poisson qui nageait en rond dans le bassin central. Je suis sûre qu’il n’était pas là hier et, à ma connaissance, il n’a jamais été question de mettre des poissons dans ce bassin. La réception ne semble pas être au courant. La question que je me pose est donc de savoir si ce poisson est un objet perdu ou trouvé ? Et si le mot objet est approprié pour parler d’un poisson ?

Dortoir du premier étage

Un brouillon de lettre de réclamation chiffonné et mis en boule dont j’ai transcrit le texte car difficilement lisible (lecture + retranscription comprise : 15’ –  Je tiens à préciser que je n’ai volontairement pas corrigé les fautes d’orthographe qui ne sont donc pas de moi mais bien de l’autrice de ladite lettre) :

Lettre de dékladéclamation

Chère équipe de l’Hôtel,

Je vous remercie beaucoup pour cette nuit passée dans ce très bel hôtel. C’était très bien, merci. Comme vous me l’avez gentiement sugéré, j’ai été dans la piscine pour nager dans la nuit. J’ai adoré. (J’ai même battu mon record 100mètre nage libre en)Les lumières, l’eau qui clapote sur les berges, les vagues qui se retirent en laissant de la mousse dorée sur les pieds et les feuilles de mandragores. Ça bruisse encore dans mes oreilles.

Par contre, j’ai été très déçue de ne pas voir Belloncée. Et il y avaitPersonnepersonne (lol) pour me servir un DaikiDaiquirit ou un autre de ces jolisdélicieux coktails dont vous avez parler. Est-ce que vous pourriez me dire pourquoi elle n’était pas là ? A quoi elle ressemble ? J’aimerait beaucoup la rencontrer.

Merci.

Fait le 16 Septembre à (illisible)
Signature (illisible).

Et un petit gribouillis sous le lit de la 9

 

 


 

17 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-003

 

Chambre 84 dite « Suite princière »

Sur le lit encore défait, une chemise blanche avec un col à jabot, des manches bouffantes resserrées par un élastique au niveau des biceps et terminées par des poignets froncés avec un ruché de dentelle blanche. La chemise est tachée d’une myriade de gouttes d’encre violette.

Hall principal

Trois feuilles de bouleau (reconnaissables à leur forme en cœur) et attachées à une même branche, une paire de lacets, une carte 100% de la Deutsche Bahn ( périmée depuis le 20/02/2020).

Jardin

En passant par le jardin, j’ai jeté un coup d’œil dans le bassin, le poisson avait disparu. Je ne saurais dire quel effet cette constatation a eu sur moi.

 


 

18 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-004

 

Piscine

Trois écailles de poisson
Un maillot de bain bleu outremer
Une paire de tongs jaune sables-d’Olonne

Cuisine

L’aide saucière a trouvé dans une soupière une poupée en plastique désarticulée avec trois triangles de moquette brune bouclée, collés au niveau du pubis et des aisselles. L’aide saucière n’a souhaité faire aucun commentaire sur sa découverte.

Mur extérieur de l’entrée

Un graffiti :

 

 

Que doit-on en faire ? Le garder ou l’effacer ?
(Penser à soumettre cette question à la direction.)

 


 

21 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-005

 

Pour des raisons personnelles qu’il serait ici fastidieux d’évoquer, les objets perdus et trouvés du lundi seront reportés aux jours suivants.

 


 

22 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-006

 

Bar

Un passeport au nom de Monsieur Jean-Charles T., né le 22 mars 1988, à Cayenne en Guyane française.
La personne se reconnaissant sous cette identité est priée de se présenter à la réception avec une autre pièce d’identité.

Chambre 73

Un ruban rouge
Des traces de pieds

Couloir du rez-de-chaussée

Des papiers de chewing-gum Airwaves
Un foulard vert à pois bleus
Un stylo bille quatre couleurs
Une gourde en plastique  « Souvenirs de Lourdes », remplie d’eau bénite
Une cuillère à café
Un tube de dentifrice
Une pince-monseigneur

 


 

23 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-007

 

Chambre 75

Le reste d’un courriel que l’on a imprimé, froissé et déchiré et sur lequel on peut encore lire :

Да – то что происходит и ужасно и прекрасно. Мне страшно, но я полон надежд, веры и гордости за наших жителей!

Chambre 17

Il semblerait qu’il y ait eu de l’activité dans cette chambre la nuit dernière. Mais la pancarte Do not disturb! d’un côté et Chat de Schroedinger de l’autre étant toujours posée en équilibre précaire sur la poignée de la porte, je me suis abstenue d’entrer.

Bar (au comptoir)

Une plante épiphyte de la famille des broméliacées ( en assez mauvais état)
Une étiquette pour bagages en soute CAY ( qui a probablement été négligemment jetée dans la poubelle et a atterri juste à côté)
Une partition pour piano de trois pages avec une seule note : do

Chambre 44

Des ampoules grillées
Un cendrier en bakélite à motifs géométriques noirs et jaunes avec trois mégots (deux cigarettes roulées et un mégot de cigarette de la marque polonaise Georges Sand)
Le parfum de Mme Hanska

 


 

24 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-008

 

Chambre 17

Un paquet de Fisherman’s friends ouvert et presque vide derrière le miroir de la salle de bain
Un tube de dentifrice anglais
Une petite capsule remplie d’un liquide vert bleu qui tend à cristalliser quand on le secoue trois fois de haut en bas
Un ventilateur de poche

Dortoir du premier

Deux chargeurs de portable, un pour Iphone, l’autre pour smartphone Samsung Galaxy
Une paire de boules quiès rouges
Des ciseaux à bouts ronds
Une pince à épiler
Un chaton en peluche rose
Un cahier Clairefontaine ligné 48 pages (voir photo)

 

 

Une branche de saule pleureur
Un masque en tissu
Un morceau de sucre de la collection Grands Écrivains de France sur lequel on peut voir un portrait d’Honoré de Balzac jeune et lire le texte suivant.
Honoré de Balzac, le stakhanoviste de la littérature. Il aimait les fautes d’orthographe et le luxe. Il est mort couvert de dettes.
Un œuf de merle
Une mèche de cheveux blonds
Une reproduction d’assez bonne qualité du portrait d’une jeune fille avec un voile en plastique sur la tête par la peintre berlinoise Wu Zhi
Un sachet de thé vert
Un timbre de la poste norvégienne

Chambre 84

Une histoire d’adultère

 


 

28 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-009

 

Dortoir du premier, 9ème lit en partant de la droite

Un reste de tissu rouge avec une bordure verte et son étiquette jaune sur laquelle est écrit en grosses lettres noires BIG SALE 97%

Cour de l’Hôtel

Un hareng très abîmé
Une sucette au caramel Pierrot Gourmand
Une numéro de téléphone griffonné à la va vite et commençant par  1-664
Une queue de lézard vert

Piscine

Je me suis attardée sur le bord de la piscine et, les pieds dans l’eau, j’ai cru voir un poisson nager. Il m’a semblé veuf, seul et inconsolé. Suis-je en train de prêter des sentiments humains à un poisson ou de faire une métaphore ?

 


 

28 septembre 2020
Ann Gaspe
020A002-0010

 

Salut c’est Marco, 3h du mat.

Tu es de service cette nuit ?
Désolé de squatter ton registre mais j’ai trouvé un objet vraiment louche en nettoyant le lounge et je voudrais te le remettre en mains propres, pas le laisser sur le comptoir.
Je reviens, je vais fumer. À l’entrée des cuisines, si tu me cherches.
C’est bon d’enlever le foutu masque et de respirer un peu.
Mais tu n’es pas là… Ah merde! j’ai les mains en sang, j’en fous partout. Désolé.

L’objet, c’est une boule de la taille d’une balle de tennis, en métal ouvragé – on dirait de l’acier de Damas. Très beau, très doux, même.
Le hic, c’est que ce machin peut changer de forme.
Je crois que c’est une arme blanche. Je l’ai trouvé sur l’un des canapés rouges du lounge, celui qui est à gauche de la baie vitrée.
La boule en métal était posée, ou avait roulé, dans le creux que forme l’accoudoir avec le dossier en cuir. Je ne distinguais pas trop ce que c’était. Ca brillait dans le noir comme de l’onyx et m’attirait la main furieusement. Alors je l’ai attrapé un peu vite. J’ai entendu un cliquetis métallique. Quelque chose m’a coupé la paume et les phalanges, à plusieurs endroits. J’ai hurlé et j’ai laissé tomber ce truc, qui a fait un gros bruit de plomb en heurtant le sol. Ma main gauche pissait le sang. J’étais au bord de tomber dans les pommes. Vision d’horreur. La boule s’est ouverte à mon contact et transformée en étoile à six lames, aiguisées comme des couteaux de boucher.
J’en tremble encore.

Je vais le faire glisser dans le pot de confiture vide qui est dans ton étagère, en espérant qu’il ne fasse pas éclater le verre. Et je le planque sous le comptoir, à côté de la boîte aux clés. Surtout DON’T TOUCH IT!
Je pense que la mère Coutelard devrait appeler les flics.

 


 

01 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0011

 

Réception, sous le bureau

Un post-it jaune sur lequel on peut lire :

Marco, merci pour l’objet trouvé.
Deux remarques : le registre des objets trouvés est un outil de travail, je te prie donc d’éviter:

  1.     d’écrire des commentaires personnels
  2.     d’utiliser des tournures familières
  3.     de faire des taches de sang sur les pages du cahier

(J’aurais préféré te le dire de vive voix mais avec ces horaires bousculés, on ne se voit plus. Je passe à l’Hôtel aux heures les plus creuses de la nuit pour éviter tout contact inutile. Et toi ?)

Chambre 17

Un vieux pantalon de jogging maculé de boue jusqu’aux genoux

Jardin

Une créole dorée

 


 

02 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0012

 

Réception

Cinq emballages vide de Yum-Yum goût poulet
Une tasse de thé (style mug anglais) avec le sigle de la compagnie d’aviation américaine Pan Am

Chambre 75

Un collant rouge craqué à plusieurs endroits (chutes violentes ?) et tâché de sang

Âtre de la cuisine

Trois grillons

(Note après réflexion : Contrairement au(x) poisson(s) qui ne peuvent qu’avoir été apportés, perdus puis trouvés, les grillons sont arrivés dans la cuisine de leurs propres moyens. Je les raye donc de ma liste des objets perdus et trouvés et leur rends symboliquement leur liberté.)

 


 

05 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0013

 

Chambre 44 (la chambre au parquet)

Une branche d’arbre (frêne ?) très ramifiée.
Chaque ramification est terminée par un point de cire qui rappelle un bourgeon.
De chaque point de cire part un faisceau de fils de soie rouge qui descendent en cascade le long du mur, arrivent sur le parquet dans un bouillonnement précipité d’écume rouge et de courants, entrelacs de lignes courbes, inextricables et de torsions contraires, pour ensuite se perdre sur le parquet dans un fin réseau de nervures deltaïques.
La branche est accrochée à l’envers (le haut des branches est tourné vers le bas) sur le mur juste à côté de la fenêtre.
C’est un objet puissant et éphémère.

Ce n’est pas possible que la personne qui a habité cette chambre l’ait oublié. On n’oublie pas un objet de cette sorte. On l’abandonne volontairement. Pourquoi ? Qui était l’occupante de cette chambre ?

Ce serait le détruire que de le décrocher et de l’emporter ailleurs, je décide de laisser cet objet là. C’est la première sculpture de l’hôtel.

Après cette découverte, je me suis sentie tellement fatiguée que je me suis allongée sur le lit et me suis aussitôt endormie. Lorsque je me suis réveillée, c’était déjà le matin. Heureusement que personne n’avait réservé cette chambre cette nuit-là.

 


 

06 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0014

 

Chambre 18

Une petite boîte de confiserie d’une marque berlinoise OHDE ouverte avec une praline à l’intérieur. Une invitation à la croquer ?

 

Piscine

J’ai repêché une vieille basket au fond de la piscine.
Pas de poisson.

Bar

Une bouteille de saké vide
Un soutien-gorge noir
Un sac en plastique avec des masques

 

 


 

07 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0015

 

Piscine

Une carte d’identité au nom de Rigobert N. né en 1998 à Libreville dans la province de l’Estuaire, Gabon.
La personne qui se reconnaît dans cette description est priée de venir chercher sa carte d’identité à la réception.
Pas de poisson.

 


 

08 octobre 2020
Laurence Ermacova
020A002-0016

 

Chambre 44

Je suis allée dans la chambre 44. L’objet était toujours là, accroché au mur près de la fenêtre. Aucun fil ne semblait avoir été déplacé. Cela m’a rassurée. J’ai ouvert la fenêtre, enlevé mon masque et me suis allongée sur le lit pour respirer.

Dortoir du premier

Une couverture thermique
Un thermomètre
Un masque gris bordé d’un liséré noir et sur lequel est brodé en lettres noires ZAKAZ

Couloir du troisième étage

Des traces d’humidité sur la moquette. J’ai pensé au poisson. Il faut très vite le retrouver.
Un papier où l’on pouvait lire, griffonné à la va vite :

Haus der Statistik / Idee
société civile / depuis quand ? quels signes ?
8 et 9 août?
Archiver, documenter, définir
Grant / Soros ? Se renseigner

 


 

09 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0017

 

Chambre 21

Devant la porte de la chambre 21 dans laquelle je n’ai pas le droit d’entrer, j’ai trouvé :

Une corde de piano arrachée
Un mouchoir plein de larmes salées
Une conserve de harengs vide

Piscine

Un passeport au nom de Hâmza A. né en 2000 à Idleb, Syrie.
La personne qui se reconnaît dans cette description est priée de venir chercher sa carte d’identité à la réception.
Pas de poisson.


 

12 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0018

 

Bar

Un billet de train Aller pour Varsovie
Un masque rouge et blanc
Un thermomètre

 


 

14 octobre 2020
Ann Gaspe
020A002-0019

 

Dépassant sous la porte de la chambre 75

Une photo de vieille femme aux cheveux verts et aux mains violacées recouvertes de points noirs ou de mouches.
Sous la chevelure, à la hauteur de la nuque, une flaque orangée. Du sang délavé, peut-être.
Est-ce une statue, un cadavre, une présence irréelle, ou autre chose encore ?

(Demander à la préposée d’inspecter une nouvelle fois la chambre.)

 


 

16 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0020

 

Sous le lit de la Chambre 9

Un petit papier froissé sur lequel on peut voir le plan d’une serre écolo

Couloir impair du premier étage

Des notes de musique éparpillées

Bar

Un bouquet de fleurs piétinées
Une matraque
Une paire de lunettes cassées

Piscine

J’ai repêché trois passeports très abîmés au fond de la piscine :
Adam H. né en 1988 à ad-Duwaim  dans l’État du Nil blanc, Soudan
Fatima H. née en 1990 à ad-Duwaim  dans l’État du Nil blanc, Soudan
Sadeq H. né en avril 2020 à Mytilène, Lesbos, Grèce
Les personnes qui se reconnaissent dans cette description sont priées de venir chercher leur passeport à la réception.

Chambre 73

Un glossaire de la gymnastique artistique féminine ouvert à la page 14 montrant une représentation d’une figure olympique désignée sous le nom de salto comaneci.

Chambre 75

Le corps de la femme aux cheveux verts avait disparu ainsi que la tâche orange (merci à la femme de chambre). À la place il y avait un mot soigneusement écrit sur un papier bleu délavé : Brzeginia.

Qu’est-ce que cela veut dire?

 


 

16 octobre 2020
Marylise Dumont
020A002-0021

 

Dans un tiroir d’une table de nuit de la Chambre 44

Une photo, visiblement très ancienne, aux couleurs sépia, presque intacte. Au dos, on peut lire le nom imprimé du photographe (« Brassaï »), et le petit texte suivant, écrit à la plume et difficile à déchiffrer :

« Ah, que de bons souvenirs, Madeleine. Comme vous étiez belles, ta cousine et toi. Sache que je t’ai aimée. Nous étions passionnés, mais nous étions trop jeunes. Ton André »

 


 

15 novembre 2020
Laurence Ermacova
020A002-0022

 

De retour au travail après une longue période de quarantaine.

Piscine

Flottant à la surface et repêchés à l’épuisette :
Plusieurs timbales en plastique de couleur bleu, rouge, rose et vert
Une petite amphore en plastique de couleur turquoise

Au fond de la piscine

Des milliers de passeports de couleur vert foncé, bleu foncé et bordeaux. Le fond de la piscine en est tapissé. Pourtant bonne nageuse, je ne me suis pas sentie la force de plonger dans la piscine pour sauver un à un tous ces passeports qui étaient en train de se noyer.

Après un temps de réflexion, je suis retournée à la réception et j’ai donné ma démission.

Objets trouvés

15.09-15.11.2020
020A002

 

15 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-001

 

Couloir du premier étage

Trois clés parfaitement identiques accrochées à un porte-clés représentant le robot R2D2 dans Star Wars.

Chambre 73

Un pot en verre sans son couvercle (style pot de confiture) avec un reste de magnésie (en poudre). Après une rapide recherche dans la chambre, le couvercle reste introuvable.

Réception

Une photo déchirée représentant au premier plan une jeune femme blonde, mince, la trentaine, les cheveux courts, habillée d’une longue robe vert pomme avec des plis style vestale romaine. Elle se tient debout à coté de son vélo et attend que le feu piéton passe au vert  pour traverser. A l’arrière du vélo, on devine la silhouette d’un enfant âgé de deux ou trois ans maximum, assis sur un siège en plastique rouge. La femme regarde légèrement vers la gauche, elle ne semble pas s’être aperçue qu’on la prenait en photo. Derrière elle, un bout de terrain vague. Ou est-ce un chantier de construction ? Le trottoir est en mauvais état. Il manque un morceau à la photo (en haut à droite de la femme).

 


 

16 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-002

 

Jardin

En traversant le jardin pour aller dans la verrière, j’ai vu un poisson qui nageait en rond dans le bassin central. Je suis sûre qu’il n’était pas là hier et, à ma connaissance, il n’a jamais été question de mettre des poissons dans ce bassin. La réception ne semble pas être au courant. La question que je me pose est donc de savoir si ce poisson est un objet perdu ou trouvé ? Et si le mot objet est approprié pour parler d’un poisson ?

Dortoir du premier étage

Un brouillon de lettre de réclamation chiffonné et mis en boule dont j’ai transcrit le texte car difficilement lisible (lecture + retranscription comprise : 15’ –  Je tiens à préciser que je n’ai volontairement pas corrigé les fautes d’orthographe qui ne sont donc pas de moi mais bien de l’autrice de ladite lettre) :

Lettre de dékladéclamation

Chère équipe de l’Hôtel,

Je vous remercie beaucoup pour cette nuit passée dans ce très bel hôtel. C’était très bien, merci. Comme vous me l’avez gentiement sugéré, j’ai été dans la piscine pour nager dans la nuit. J’ai adoré. (J’ai même battu mon record 100mètre nage libre en)Les lumières, l’eau qui clapote sur les berges, les vagues qui se retirent en laissant de la mousse dorée sur les pieds et les feuilles de mandragores. Ça bruisse encore dans mes oreilles.

Par contre, j’ai été très déçue de ne pas voir Belloncée. Et il y avaitPersonnepersonne (lol) pour me servir un DaikiDaiquirit ou un autre de ces jolisdélicieux coktails dont vous avez parler. Est-ce que vous pourriez me dire pourquoi elle n’était pas là ? A quoi elle ressemble ? J’aimerait beaucoup la rencontrer.

Merci.

Fait le 16 Septembre à (illisible)
Signature (illisible).

Et un petit gribouillis sous le lit de la 9

 

 


 

17 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-003

 

Chambre 84 dite « Suite princière »

Sur le lit encore défait, une chemise blanche avec un col à jabot, des manches bouffantes resserrées par un élastique au niveau des biceps et terminées par des poignets froncés avec un ruché de dentelle blanche. La chemise est tachée d’une myriade de gouttes d’encre violette.

Hall principal

Trois feuilles de bouleau (reconnaissables à leur forme en cœur) et attachées à une même branche, une paire de lacets, une carte 100% de la Deutsche Bahn ( périmée depuis le 20/02/2020).

Jardin

En passant par le jardin, j’ai jeté un coup d’œil dans le bassin, le poisson avait disparu. Je ne saurais dire quel effet cette constatation a eu sur moi.

 


 

18 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-004

 

Piscine

Trois écailles de poisson
Un maillot de bain bleu outremer
Une paire de tongs jaune sables-d’Olonne

Cuisine

L’aide saucière a trouvé dans une soupière une poupée en plastique désarticulée avec trois triangles de moquette brune bouclée, collés au niveau du pubis et des aisselles. L’aide saucière n’a souhaité faire aucun commentaire sur sa découverte.

Mur extérieur de l’entrée

Un graffiti :

 

 

Que doit-on en faire ? Le garder ou l’effacer ?
(Penser à soumettre cette question à la direction.)

 


 

21 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-005

 

Pour des raisons personnelles qu’il serait ici fastidieux d’évoquer, les objets perdus et trouvés du lundi seront reportés aux jours suivants.

 


 

22 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-006

 

Bar

Un passeport au nom de Monsieur Jean-Charles T., né le 22 mars 1988, à Cayenne en Guyane française.
La personne se reconnaissant sous cette identité est priée de se présenter à la réception avec une autre pièce d’identité.

Chambre 73

Un ruban rouge
Des traces de pieds

Couloir du rez-de-chaussée

Des papiers de chewing-gum Airwaves
Un foulard vert à pois bleus
Un stylo bille quatre couleurs
Une gourde en plastique  « Souvenirs de Lourdes », remplie d’eau bénite
Une cuillère à café
Un tube de dentifrice
Une pince-monseigneur

 


 

23 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-007

 

Chambre 75

Le reste d’un courriel que l’on a imprimé, froissé et déchiré et sur lequel on peut encore lire :

Да – то что происходит и ужасно и прекрасно. Мне страшно, но я полон надежд, веры и гордости за наших жителей!

Chambre 17

Il semblerait qu’il y ait eu de l’activité dans cette chambre la nuit dernière. Mais la pancarte Do not disturb! d’un côté et Chat de Schroedinger de l’autre étant toujours posée en équilibre précaire sur la poignée de la porte, je me suis abstenue d’entrer.

Bar (au comptoir)

Une plante épiphyte de la famille des broméliacées ( en assez mauvais état)
Une étiquette pour bagages en soute CAY ( qui a probablement été négligemment jetée dans la poubelle et a atterri juste à côté)
Une partition pour piano de trois pages avec une seule note : do

Chambre 44

Des ampoules grillées
Un cendrier en bakélite à motifs géométriques noirs et jaunes avec trois mégots (deux cigarettes roulées et un mégot de cigarette de la marque polonaise Georges Sand)
Le parfum de Mme Hanska

 


 

24 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-008

 

Chambre 17

Un paquet de Fisherman’s friends ouvert et presque vide derrière le miroir de la salle de bain
Un tube de dentifrice anglais
Une petite capsule remplie d’un liquide vert bleu qui tend à cristalliser quand on le secoue trois fois de haut en bas
Un ventilateur de poche

Dortoir du premier

Deux chargeurs de portable, un pour Iphone, l’autre pour smartphone Samsung Galaxy
Une paire de boules quiès rouges
Des ciseaux à bouts ronds
Une pince à épiler
Un chaton en peluche rose
Un cahier Clairefontaine ligné 48 pages (voir photo)

 

 

Une branche de saule pleureur
Un masque en tissu
Un morceau de sucre de la collection Grands Écrivains de France sur lequel on peut voir un portrait d’Honoré de Balzac jeune et lire le texte suivant.
Honoré de Balzac, le stakhanoviste de la littérature. Il aimait les fautes d’orthographe et le luxe. Il est mort couvert de dettes.
Un œuf de merle
Une mèche de cheveux blonds
Une reproduction d’assez bonne qualité du portrait d’une jeune fille avec un voile en plastique sur la tête par la peintre berlinoise Wu Zhi
Un sachet de thé vert
Un timbre de la poste norvégienne

Chambre 84

Une histoire d’adultère

 


 

28 septembre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-009

 

Dortoir du premier, 9ème lit en partant de la droite

Un reste de tissu rouge avec une bordure verte et son étiquette jaune sur laquelle est écrit en grosses lettres noires BIG SALE 97%

Cour de l’Hôtel

Un hareng très abîmé
Une sucette au caramel Pierrot Gourmand
Une numéro de téléphone griffonné à la va vite et commençant par  1-664
Une queue de lézard vert

Piscine

Je me suis attardée sur le bord de la piscine et, les pieds dans l’eau, j’ai cru voir un poisson nager. Il m’a semblé veuf, seul et inconsolé. Suis-je en train de prêter des sentiments humains à un poisson ou de faire une métaphore ?

 


 

28 septembre 2020
Ann Gaspe
020A002-0010

 

Salut c’est Marco, 3h du mat.

Tu es de service cette nuit ?
Désolé de squatter ton registre mais j’ai trouvé un objet vraiment louche en nettoyant le lounge et je voudrais te le remettre en mains propres, pas le laisser sur le comptoir.
Je reviens, je vais fumer. À l’entrée des cuisines, si tu me cherches.
C’est bon d’enlever le foutu masque et de respirer un peu.
Mais tu n’es pas là… Ah merde! j’ai les mains en sang, j’en fous partout. Désolé.

L’objet, c’est une boule de la taille d’une balle de tennis, en métal ouvragé – on dirait de l’acier de Damas. Très beau, très doux, même.
Le hic, c’est que ce machin peut changer de forme.
Je crois que c’est une arme blanche. Je l’ai trouvé sur l’un des canapés rouges du lounge, celui qui est à gauche de la baie vitrée.
La boule en métal était posée, ou avait roulé, dans le creux que forme l’accoudoir avec le dossier en cuir. Je ne distinguais pas trop ce que c’était. Ca brillait dans le noir comme de l’onyx et m’attirait la main furieusement. Alors je l’ai attrapé un peu vite. J’ai entendu un cliquetis métallique. Quelque chose m’a coupé la paume et les phalanges, à plusieurs endroits. J’ai hurlé et j’ai laissé tomber ce truc, qui a fait un gros bruit de plomb en heurtant le sol. Ma main gauche pissait le sang. J’étais au bord de tomber dans les pommes. Vision d’horreur. La boule s’est ouverte à mon contact et transformée en étoile à six lames, aiguisées comme des couteaux de boucher.
J’en tremble encore.

Je vais le faire glisser dans le pot de confiture vide qui est dans ton étagère, en espérant qu’il ne fasse pas éclater le verre. Et je le planque sous le comptoir, à côté de la boîte aux clés. Surtout DON’T TOUCH IT!
Je pense que la mère Coutelard devrait appeler les flics.

 


 

01 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0011

 

Réception, sous le bureau

Un post-it jaune sur lequel on peut lire :

Marco, merci pour l’objet trouvé.
Deux remarques : le registre des objets trouvés est un outil de travail, je te prie donc d’éviter:

  1.     d’écrire des commentaires personnels
  2.     d’utiliser des tournures familières
  3.     de faire des taches de sang sur les pages du cahier

(J’aurais préféré te le dire de vive voix mais avec ces horaires bousculés, on ne se voit plus. Je passe à l’Hôtel aux heures les plus creuses de la nuit pour éviter tout contact inutile. Et toi ?)

Chambre 17

Un vieux pantalon de jogging maculé de boue jusqu’aux genoux

Jardin

Une créole dorée

 


 

02 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0012

 

Réception

Cinq emballages vide de Yum-Yum goût poulet
Une tasse de thé (style mug anglais) avec le sigle de la compagnie d’aviation américaine Pan Am

Chambre 75

Un collant rouge craqué à plusieurs endroits (chutes violentes ?) et tâché de sang

Âtre de la cuisine

Trois grillons

(Note après réflexion : Contrairement au(x) poisson(s) qui ne peuvent qu’avoir été apportés, perdus puis trouvés, les grillons sont arrivés dans la cuisine de leurs propres moyens. Je les raye donc de ma liste des objets perdus et trouvés et leur rends symboliquement leur liberté.)

 


 

05 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0013

 

Chambre 44 (la chambre au parquet)

Une branche d’arbre (frêne ?) très ramifiée.
Chaque ramification est terminée par un point de cire qui rappelle un bourgeon.
De chaque point de cire part un faisceau de fils de soie rouge qui descendent en cascade le long du mur, arrivent sur le parquet dans un bouillonnement précipité d’écume rouge et de courants, entrelacs de lignes courbes, inextricables et de torsions contraires, pour ensuite se perdre sur le parquet dans un fin réseau de nervures deltaïques.
La branche est accrochée à l’envers (le haut des branches est tourné vers le bas) sur le mur juste à côté de la fenêtre.
C’est un objet puissant et éphémère.

Ce n’est pas possible que la personne qui a habité cette chambre l’ait oublié. On n’oublie pas un objet de cette sorte. On l’abandonne volontairement. Pourquoi ? Qui était l’occupante de cette chambre ?

Ce serait le détruire que de le décrocher et de l’emporter ailleurs, je décide de laisser cet objet là. C’est la première sculpture de l’hôtel.

Après cette découverte, je me suis sentie tellement fatiguée que je me suis allongée sur le lit et me suis aussitôt endormie. Lorsque je me suis réveillée, c’était déjà le matin. Heureusement que personne n’avait réservé cette chambre cette nuit-là.

 


 

06 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0014

 

Chambre 18

Une petite boîte de confiserie d’une marque berlinoise OHDE ouverte avec une praline à l’intérieur. Une invitation à la croquer ?

 

Piscine

J’ai repêché une vieille basket au fond de la piscine.
Pas de poisson.

Bar

Une bouteille de saké vide
Un soutien-gorge noir
Un sac en plastique avec des masques

 

 


 

07 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0015

 

Piscine

Une carte d’identité au nom de Rigobert N. né en 1998 à Libreville dans la province de l’Estuaire, Gabon.
La personne qui se reconnaît dans cette description est priée de venir chercher sa carte d’identité à la réception.
Pas de poisson.

 


 

08 octobre 2020
Laurence Ermacova
020A002-0016

 

Chambre 44

Je suis allée dans la chambre 44. L’objet était toujours là, accroché au mur près de la fenêtre. Aucun fil ne semblait avoir été déplacé. Cela m’a rassurée. J’ai ouvert la fenêtre, enlevé mon masque et me suis allongée sur le lit pour respirer.

Dortoir du premier

Une couverture thermique
Un thermomètre
Un masque gris bordé d’un liséré noir et sur lequel est brodé en lettres noires ZAKAZ

Couloir du troisième étage

Des traces d’humidité sur la moquette. J’ai pensé au poisson. Il faut très vite le retrouver.
Un papier où l’on pouvait lire, griffonné à la va vite :

Haus der Statistik / Idee
société civile / depuis quand ? quels signes ?
8 et 9 août?
Archiver, documenter, définir
Grant / Soros ? Se renseigner

 


 

09 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0017

 

Chambre 21

Devant la porte de la chambre 21 dans laquelle je n’ai pas le droit d’entrer, j’ai trouvé :

Une corde de piano arrachée
Un mouchoir plein de larmes salées
Une conserve de harengs vide

Piscine

Un passeport au nom de Hâmza A. né en 2000 à Idleb, Syrie.
La personne qui se reconnaît dans cette description est priée de venir chercher sa carte d’identité à la réception.
Pas de poisson.


 

12 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0018

 

Bar

Un billet de train Aller pour Varsovie
Un masque rouge et blanc
Un thermomètre

 


 

14 octobre 2020
Ann Gaspe
020A002-0019

 

Dépassant sous la porte de la chambre 75

Une photo de vieille femme aux cheveux verts et aux mains violacées recouvertes de points noirs ou de mouches.
Sous la chevelure, à la hauteur de la nuque, une flaque orangée. Du sang délavé, peut-être.
Est-ce une statue, un cadavre, une présence irréelle, ou autre chose encore ?

(Demander à la préposée d’inspecter une nouvelle fois la chambre.)

 


 

16 octobre 2020
Laurence ErmacoVa
020A002-0020

 

Sous le lit de la Chambre 9

Un petit papier froissé sur lequel on peut voir le plan d’une serre écolo

Couloir impair du premier étage

Des notes de musique éparpillées

Bar

Un bouquet de fleurs piétinées
Une matraque
Une paire de lunettes cassées

Piscine

J’ai repêché trois passeports très abîmés au fond de la piscine :
Adam H. né en 1988 à ad-Duwaim  dans l’État du Nil blanc, Soudan
Fatima H. née en 1990 à ad-Duwaim  dans l’État du Nil blanc, Soudan
Sadeq H. né en avril 2020 à Mytilène, Lesbos, Grèce
Les personnes qui se reconnaissent dans cette description sont priées de venir chercher leur passeport à la réception.

Chambre 73

Un glossaire de la gymnastique artistique féminine ouvert à la page 14 montrant une représentation d’une figure olympique désignée sous le nom de salto comaneci.

Chambre 75

Le corps de la femme aux cheveux verts avait disparu ainsi que la tâche orange (merci à la femme de chambre). À la place il y avait un mot soigneusement écrit sur un papier bleu délavé : Brzeginia.

Qu’est-ce que cela veut dire?

 


 

16 octobre 2020
Marylise Dumont
020A002-0021

 

Dans un tiroir d’une table de nuit de la Chambre 44

Une photo, visiblement très ancienne, aux couleurs sépia, presque intacte. Au dos, on peut lire le nom imprimé du photographe (« Brassaï »), et le petit texte suivant, écrit à la plume et difficile à déchiffrer :

« Ah, que de bons souvenirs, Madeleine. Comme vous étiez belles, ta cousine et toi. Sache que je t’ai aimée. Nous étions passionnés, mais nous étions trop jeunes. Ton André »

 


 

15 novembre 2020
Laurence Ermacova
020A002-0022

 

De retour au travail après une longue période de quarantaine.

Piscine

Flottant à la surface et repêchés à l’épuisette :
Plusieurs timbales en plastique de couleur bleu, rouge, rose et vert
Une petite amphore en plastique de couleur turquoise

Au fond de la piscine

Des milliers de passeports de couleur vert foncé, bleu foncé et bordeaux. Le fond de la piscine en est tapissé. Pourtant bonne nageuse, je ne me suis pas sentie la force de plonger dans la piscine pour sauver un à un tous ces passeports qui étaient en train de se noyer.

Après un temps de réflexion, je suis retournée à la réception et j’ai donné ma démission.